Traditions-Campagne.com

jeudi, 2 avril 2009

Taille des pêchers



La taille des pêchers doit être terminée mais voici les conseils que je promulguerai pour l'an prochain.

Il faut comme pour tous les arbres dégager l'intérieur ne laisser aucun gourmand qui pompe la sève. Voici le résultat que vous devez obtenir.

campagne_bloc_010.JPG

Ensuite il faut équilibrer l'arbre en laissant du bois à fruits, le résultat escompté doit être le suivant.

campagne_bloc_074.JPG

Les arbres doivent avoir une forme de gobelet, faîtes en sorte que les branches les plus hautes soient accessibles sans échelle cela vous facilitera d'une part la taille mais aussi le ramassage. Sachez que les fruits les plus sucrés sont ceux les plus hauts et les plus au soleil. En ce qui concerne la maturité les fruits qui mûriront en premier seront ceux exposés sud est.



Taille de la vigne



La période de taille a commencé depuis bien longtemps mais si vous n'avez pas encore débuté voici quelques conseils illustrés en image.

On distingue deux types de tailles : celle en gobelet ou celle en cordon de royat (prévue pour la vendangeuse).

  • La taille en cordon de royat
  • C’est une taille courte, caractérisée par 1 ou 2 bras horizontaux, portant 2 à 5 porteurs, installés dans le sens du palissage sur le fil porteur, au minimum à 60 cm du sol.

Photo_067.jpg

Voici une photo de vigne taillée, il faut laisser que deux porteurs de chaque côté afin de ne pas affaiblir votre vigne donc au total quatre ou cinq sur une vigne entière. Sur ces deux porteurs il convient de ne laisser que deux ou trois yeux afin d'obtenir une production certaine. La taille de la vigne est très simple le plus compliqué c'est la mise en forme que je vous expliquerai par la suite. Après la taille il faudra procéder au débourgeonnage qui consiste à supprimmer les bourgeons indésirables car seuls ceux situés sur les rameaux de l'année précédente sont théoriquement aptes à fructifier (article à venir).



La taille en gobelet

Elle se caractérise par un tronc court et des bras longs s'ouvrant largement en éventail dans toutes les directions. Le nombre de bras varie de trois à sept selon les densités de plantation.

mercredi, 1 avril 2009

La taille de l'olivier



Je vais vous présenter ici un olivier avant la taille puis après la taille.
Comme je l'indiquais précédemment il faut absolument dégager l'intérieur de l'arbre et laisser des rameaux sur le haut afin d'obtenir une production honorable.
Je travaille avec du matériel de marque Pellenc sécateur lixion_pour la taille et pour le ramassage des olives l'olivium de la même marque.
Si je dois travailler sur des charpentières ou autres grosses branches j'emploie des tronçonneuses à main de marque stihl ainsi qu'une télescopique pour les branches les plus hautes (celles ci serviront également lors de la préparation du
poste aux grives voir section détente : la chasse__).



  1. Premier travail dégager l'intérieur :

campagne_bloc_004.JPG

N'ayez pas peur, coupez toutes les branches ainsi que les rameaux qui rentrent vers l'intérieur.
Si vous avez ce que l'on appelle un trou dans votre arbre vous pouvez courber à la main un rameau se dirigeant vers l'intérieur mais idéalement placé pour boucher le trou (cela doit rester exceptionnel).
L e travail de dégagement étant terminé passez sur l'extérieur

  1. Deuxième travail l'extérieur

campagne_bloc_002.JPG

Prenez avant tout du recul, regardez votre arbre et sélectionnez visuellement les rameaux qui vous semblent les plus beaux tout en tenant compte de la hauteur souhaitée.
Il ne s'agit pas de laisser des rameaux très haut sous prétexte qu'ils sont magnifiques car l'année d'après votre arbre aura tendance à monter ce qui rendra la taille de plus en plus périlleuse et surtout fatigante (ne perdez pas à l'esprit que l'olivier est un arbre qui ne demande qu'à monter).
Ceci étant fait commencez par couper le bois qui a déjà produit et par conséquent qui ne sera plus d'aucune utilité, laissez le bois de deux ans qui fera l'essentiel de votre production.
Si vous désirez laisser ce que l'on appelle le tablier procédez de la même façon mais vous favoriserez plus l'ornement que la production (les deux sont tout à fait conciliables).

Voici l'olivier après la taille :

o2.JPG



mardi, 31 mars 2009

Les grives

Oiseau envoûtant la grive fédère beaucoup de chasseurs et surtout suscite beaucoup de passions.
J'ai commencé tout jeune à chasser au poste initié bien évidemment par des passionnés qui n'ont pas eu à forcer leurs talents pour m'insuffler l'esprit des ramageurs.
Car le poste aux grives ce n'est pas se mettre dans un abri et attendre un hypothétique passage mais c'est surtout avant la préparation.
Nous pourrions comparer ça aux palombières avec toute la convivialité qui s'en dégage ainsi que toutes les techniques et artifices utilisés pour capturer ces oiseaux tant convoités.
Ne sachant pas par où commencer la première section sera celle de ma préoccupation du moment la taille des arbres du poste car c'est maintenant qu'il faut comme on dit dans le sud arranger les pins



Section détente : la chasse

A chaque jour suffit sa peine, donc après une bonne saison de travail il faut se détendre et c'est là ma deuxième passion la Chasse.
Je vous avouerais que j'affectionne tous les types de chasse mais plus particulièrement celle de la bécasse et des grives.
Je vais donc essayer de vous faire profiter de ma petite expérience en la matière et j'espère que nos échanges seront fructueux. Je vous proposerai plusieurs sections matériels, techniques, volières, postes, chiens d'arrêts et courants que vous pourrez enrichir à votre guise (en relatant par exemple vos histoires personnelles) afin que tout le monde du chasseur débutant au plus spécialisé puisse y trouver son bonheur.



Premier travail : La taille

Voici ici quelques conseils de taille.
Avant tout il ne faut pas perdre à l'esprit que la taille est un élément incontournable d'une bonne production.
Deux types de taille sont à envisager la première charpentière c'est à dire de formation et ensuite la fruitière de production.

Il est bien évident que selon l'âge de vos plants (vignes, oliviers, pêchers, abricotiers, cerisiers, pruniers, pommiers, poiriers, ect) vous ne pourrez pas tailler comme bon vous semble.
J'essaierai ici de me montrer le plus explicite possible (photos à l'appui) car bien souvent dans l'agriculture il y a une transmission orale et visuelle des techniques mais pas écrite.
Cependant attention il n'y a pas qu'une seule technique car bien des facteurs viennent influer sur votre travail, tout d'abord le temps ensuite le terroir, la période à laquelle vous débutez vos travaux (plus ou moins avancée dans la saison) puis le matériel que vous utilisez et les méthodes de traitement que vous envisagez.
A ce sujet c'est pour moi l'un de mes principaux soucis en matière de conduite d'exploitation faire du bon en polluant le moins possible, je vous promulguerai par ailleurs mes conseils en la matière. Une section spéciale sera dédiée à ce que j'appelle "le petit jardin", c'est à dire le potager en provence car je parlerai essentiellement des techniques employées dans le sud de la france que je connais (bien évidemment transposables mais à adapter à votre climat et surtout à votre terroir).



lundi, 30 mars 2009

Entretien de la campagne saison après saison : Le printemps

Le printemps

Voici arrivé le printemps avec sa végétation florissante mais aussi avec ses impératifs agricoles.
En effet si vous ne voulez pas vous faire déborder mieux vaut être organisé et méthodique.
Vous trouverez ici mes méthodes, les outils indispensables, mon planning et surtout un savoir-faire ancestral d'agriculteur qui a fait ses preuves tant au niveau qualitatif que quantitatif.

Il est bien évident que je dresserai une liste non exhaustive de méthodes et de conseils et c'est la raison pour laquelle je compte sur votre collabaration et vos échanges afin d'enrichir nos connaissances communes en matière d'agricultures et d'entretien de jardins.



page 2 de 2 -